source Fotolia – shutterstock – csc solutions

Le journal de mynoteboat

l’application numérique indispensable pour le nautisme

Retrouvez l’histoire de notre projet à travers les différents chapitres qui l’ont marqué. Notre dernier chapitre est consacré à la mise en ligne de notre application web et au bilan du salon nautique de Paris.

l’appli disponible en février 2019

Si je comparais notre aventure à la préparation d’une sortie en bateau, je dirai que nous allons larguer les amarres dans quelques minutes. Il nous reste des vérifications de dernières minutes à faire. Aujourd’huio vous avez accés à la « béta » version de l’application et de l’appli. Vous découvriez toutes les fonctionnalités en février 2019, quand mynoteboat sera disponible sur l’apple ou Google play store.

Chapitre 7 – 20 dec 2018

Cela a été plus long que prévu mais nous y sommes arrivé. Depuis le 19 décembre 2018 à 17:54 les propriétaires de bateaux, et les autres peuvent accéder à my noteboat, l’outil numérique indispensable du nautisme. Depuis cette application vous pouvez configurer votre bateau et créer une note en prévision de travaux. Vous y retrouverez le matériel de sécurité pour votre bateau selon votre zone de navigation ainsi qu’un annuaire des professionnels du nautisme et c’est ici{:target= »_blank »} Tout ce qui est utile pour naviguer et entretenir son bateau se trouve sur mynoteboat.com{:target= »_blank »}

Retrouvez notre présentation

A l’occasion du salon nautique, nous avons eu un pitch de présentationdans le cadre du concours NINA.

Chapitre 6 – 25 oct 2018

My noteboat a 1 an, qui sont nos lecteurs ?

Voici des éléments de réponses issues des statistiques de notre site. A la fin, nous vous demanderons aussi de répondre à un petit questionnaire pour connaitre votre type de ,navigation, à quelques semaines du lancement de notre produit phare: l’application.

l’entretien et la navigation

Nous avons rédigé des articles sur différents domaines. Entre les chapitres de notre projets, les sujets purement techniques ou lié au plaisir de la navigation, tous nos articles n’ont pas connu la même gloire cependant nous en tirons quelques enseignements sur les contenus pour les trimestres à venir: Naviguer avec un bateau bien entretenu. A l’image des l’articles sur les hélices ou sur les passes-coque, vous plébiscitez ces articles qui lient l’entretien et l’art de la navigation, surtout que ces éléments sont logiquement lié.

portable (téléphone et ordinateur)

L’autre information importante à l’heure du développement de notre produit est le support. Aujourd’hui nos articles sont lu aussi bien depuis un ordinateur qu’un Smartphone. Ce qui prouve que vous lisez depuis n’importe quel support, donc que notre contenu doit être adapté à ces supports.

à la recherche de la meilleure coque ?

C’est la question que nous nous posons quand nous regardons la popularité d’un article que nous avons mis en ligne il y a quelques mois maintenant sur les différents types de coque. A la lecture de ces chiffres j’imagine donc que parmi vous certains se demandent s’ils ont acheté le bon support pour naviguer

Vos navigations

A l’image d’un récent article que nous avons consacré à la navigation de fin de saison, nous aimerions mieux connaître votre navigation c’est pourquoi nous avons mis en place un petit questionnaire pour vous. Nous vous remercions de bien vouloir y répondre pour développer un produit qui vous ressemble.

Chapitre 5 – 15 sept 2018

Du samedi matin: Le samedi 15 septembre nous participons à un concours organisé organisé par l’association NINA dans le cadre de la digital week de Nantes cette semaine.
Ce sera à l’occasion de l’arrivée de la Solitaire du Figaro URGO à Saint Gilles croix de vie que pour la première fois nous parlerons de notre projet en public. Ce sera pour nous un moment intense après avoir rencontré de nombreux plaisanciers au cours des 12 derniers mois. Si vous êtes vendéens, si vous voulez profiter de la plage en cette fin d’été, si vous avez un bateau venez nous supportez demain à partir de 11:00. Si vous répondez aux trois critères, vous serez nécessairement des notres.

du samedi après-midi: Nous avons participé à notre premier concours. Félicitation au vainqueur, Batho, et à son projet d’hebergement social et solidaire. Nous sommes satisfait de notre place.

le financement participatif avec ulule

Il nous reste du travail pour une fonctionnalité: le club de mynoteboat. Pour elle nous avons besoin de vous aussi bien pour la terminer que pour la financer. Si vous ne savez pas encore quoi offrir à votre conjoint – passionné de nautisme – pour Noël ou que vous aimez notre projet et voulez nous soutenir, passe voir notre projet sur le site d’ ulule

Remerciements

Je voudrais profiter de cet article pour remercier:

  • Bertrand, Isabelle et Mikaël qui m’ont suivi dans ce projet fou et sans lesquelles je n’y serai pas arrivé.
  • mes parents et beaux-parents qui nous ont soutenu depuis le départ.
  • les propriétaires de bateaux et les amis pour leurs bienveillances et autres conseils avisés depuis le premier jour.

Nous vous remercions pour votre patience.

Chapitre 4 – 30 août 2018

un seul numéro pour tous les professionnels du nautisme et la garantie d’avoir l’interlocuteur dont on a besoin dans les 3 minutes, tel est notre engagement pour que vous puissiez profiter de votre sortie en bateau. »

l’assistance téléphonique

Nous avons mis en place cette assistance il y a quelques jours, le 20 août derier et nous avons eu notre première intervention aujourd’hui suite à un problème mécanique sur une motorisation inboard.

Le numéro de l’assistance est +33 805 102 416.

Pour plus de renseignements envoyez un mail à assistance@mynoteboat.fr.

Chapitre 3 – 11 dec 2017

Nous avons quitté le pavillon 2.1 du salon nautique de Paris hier soir. Pendant neuf jours nous avons rencontré des plaisanciers de France et d’ailleurs. Retour sur un pari fou que nous avons entamé il y a presque 6 mois maintenant et que j’ai déjà expliqué au cours des dix derniers jours. Je le raconte maintenant pour ceux qui ne nous connaissent pas encore.

Notre grande aventure

Tout a commencé au printemps 2017. A cette époque, je faisais les travaux d’entretien de notre muscadet familial. A l’abri dans un hangar, j’y consacrais quelques heures hebdomdaires. Des notes sur les travaux à faire, j’en avais dans mon téléphone, ma tablette, mon agenda, sur des post-it, etc. Tant et si bien que je suis allé trois fois chez le shipchandler du coin en 1 mois.

En rentrant chez-moi un samedi après quelques heures de bricolage dans notre bateau j’ai cherché une appli qui pourrait m’assister dans l’entretien de mon bateau et je n’ai rien trouvé.

Je vous épargne les discussions avec deux autres amis plaisanciers, l’un informaticien, Mikaël, et l’autre expert, Bertrand, et le tour de France que nous avons entrepris durant l’été 2017.

Après des heures de travail, nous avons présenté notre projet au salon nautic. Ce soir nous savons que my noteboat plait aux plaisanciers. Il nous reste encore beaucoup de travail à accomplir. Suivez-nous sur notre journal !

Chapitre 2 – 04 dec 2017

Aujourd’hui se termine notre troisième journée de présence au salon nautique de Paris. Après les plaisanciers de la journée d’ouverture puis ceux de Dimanche mélangés à de promeneurs, je m’attendais à une chute de la fréquentation dans les coursives de notre pavillon. Avant même l’ouverture des portes, mon voisin me prévenait: ‘tu verras, les plaisanciers qui viennent durant la semaine sont plus exigeants ‘. Moi qui pensais avoir un peu de temps pour le développement de notre web-app, me voilà averti. Premier bilan du bénéfice d’un stand au Nautic.

Nos visiteurs se sont plus facilement arrété devant notre stand pour regarder notre offre. Leur curiosité et notre aisance à aller à leur rencontre puis à leur présenter notre produit nous ont permis de passer une excellente troisième journée.

Des débuts difficiles

Car nous ne faisions pas les « fiers » le 2 décembre un peu avant 10 heures. Entre l’excitation de rencontrer nos futurs clients et l’angoisse de leur réaction à la présentation de notre projet, nous étions un peu inquiets. Puis les premières rencontres, la première présentation en public – Merci Christophe, Magalie, Téophane, Yvette et Bernard pour votre soutien – et les premiers retours, nous n’avions pas fait fausse route.

Certes nous devons corriger un peu notre offre. Nous vous en parlerons plus en détail d’ici vendredi mais la ligne est bonne. Nous vous laissons la découvrir sur notre site. Nous avons encore beaucoup de travail à fournir mais cela en vaut le peine. Nous vous attendons trés nombreux sur notre stand dans les jours à venir et inscrivez-vous pour avoir des entrées.

Chapitre 1 – 30 nov 2017

Au fil du temps, le Nautique est devenu une sorte de salon de l’agriculture de la voile, un endroit où l’on trouve de tout, de la dégustation de choucroute de la mer au simulateur de surf, en passant par des choses plus sérieuses comme les moteurs, l’électronique ou les bateaux sous toutes leurs formes. Que faire dans cet environnement ?

Pourquoi aller au Nautique ?

Au fil du temps, le Nautique est devenu une sorte de salon de l’agriculture de la voile, un endroit où l’on trouve de tout, de la dégustation de choucroute de la mer au simulateur de surf, en passant par des choses plus sérieuses comme les moteurs, l’électronique ou les bateaux sous toutes leurs formes.

Voir un bateau au nautique, c’est un peu comme observer un lion en cage ou visiter un zoo, une expérience intéressante mais très éloignée de la sensation que l’on peut avoir lorsque le bateau est dans son environnement. Mats coupés, moquette, chaussettes obligatoires, file d’attente sur la coupée, on se sent loin du port du coin ou du mouillage forain.

Que faire dans un tel environnement ?

Plusieurs options s’offrent au visiteur.

Le spécialiste préparera sa visite. Il ira voir le stand du fournisseur de poulies rapides pour son dériveur de compétition, ou le fabricant leader du désalinisateur basse consomation. Le rêveur pourra réserver sa séance dans le plus gros bateau de la flotte. Il s’imaginera pacha dans un carré somptueux, se grisera de vitesse aux commandes d’une vedette surmotorisée.

Le sportif urbain y trouvera mille occasions de tester son équilibre et sa vivacité sur des simulateurs en tout genre. Le voileux voyageur y négociera sa prochaine location dans les Caraïbes ou l’Océan Indien.

Et le flaneur se contentera d’observer et de se laisser porter par le flot des visiteurs d’un stand à l’autre. Peut-être finira-t-il par s’acheter un log book ou un couteau de gabier, ou les mémoires dédicacées de quelque navigateur connu.

Sur le stand Mynoteboat

Avoir un stand au Nautique, c’est peut-être l’aboutissement d’un rêve ou le début d’une entreprise. De même qu’il faut un PC ou un smartphone devant chaque individu, il faut une application MyNoteboat sur chaque bateau depuis la coque de noix jusqu’au mega-yacht :-).

Plus prosaïquement, le « boss » nous a dit qu’il fallait comprendre et convaincre; convaincre les personnes qui viendront nous voir, de l’utilité du projet, de sa pertinence, de l’expérience maritime de ses fondateurs; comprendre les attentes des plaisanciers, comprendre ce qu’ils ne comprennent pas dans l’application, comprendre comment améliorer l’application.

Nous avons donc sept jours pour travailler de dix heures à vingt heures, discuter avec les curieux comme les clients actuels ou potentiels, présenter le projet, reccueillir des avis, réfléchir, argumenter, optimiser le discours, paufiner la présentation, prendre des contacts…

Pendant les pauses

Les pauses seront mises à profit pour parcourir les stands de la voile légère, acheter un kayak ou un SUP, aller voir les dernières tendances architecturales du côté des croiseurs, bouchain marqué, quille à ailettes, double safrans , foils…, découvrir les derniers équipements de sécurité, revoir des amis ou flâner tout simplement

Leave a comment

Sign in to post your comment or sign-up if you don't have any account.