Comment choisir l’endroit idéal pour entretenir un bateau ? (source Shutterstock)

Où entretenir son bateau

Que ce soient nos mains ou celles d’un professionnel, elles vont prochainement s’activer sur notre bateau pour qu’il soit prêt pour l’année prochaine. Dans le meilleur cas quelques heures suffiront, mais parfois la liste de travaux s’allongent le jour une fois noël passé. L’endroit ou sera stocker le bateau est donc important, voici quelques critères pour bien choisir ce lieu…

Les critères de l’hivernage

Le lieu de stockage pour hiverner un bateau doit répondre à 3 critères précis:

1 – quels travaux faut-il faire ? Vous avez profitez de votre bateau. Peut-être avez-vous quelques idées d’améliorations pour l’année prochaine ? Il y a aussi les travaux réguliers tel que la révision du moteur, le nettoyage de la coque, etc.
Parmis les travaux à prévoir, il y a ceux qui réclament de mettre le bateau au sec comme le carénage ou la peinture anti-fouling. Il y a ceux qui réclament de mettre le bateau sous abri comme des travaux de peinture ou un remplacement de bordé. Et enfin ceux qui peuvent être fait à l’eau.
Il faut ensuite estimer une durée de travaux. C’est la partie la plus délicate car les travaux, « on sait quand ça commence mais on ne sait pas quand cela fini ». Quand on manque d’expérience dans ce domaine, le plus simple reste de se renseigner auprès d’autres propriétaires ou d’artisan(s). Vous pouvez aussi contacter un expert maritime qui pourra vous aiguiller en cas de gros travaux. Il vaut mieux rajouter quelques heures en plus que se retrouver avec le couteau sous la gorge.

2 – quels sont les moyens de manutention à disposition ? C’est la seconde question et elle est importante. Si vous devez mettre votre bateau de 6 tonnes sous hangar ce ne sera pas la même aventure qu’un dériveur avec sa remorque de mise à l’eau.
Aujourd’hui les ports à sec se développent et ils sont plus ou moins bien équipé en moyens de manutention mais ca ne doit pas être le seul critère de choix. Les compétences du chantier doivent aussi vous aider dans ce choix.
Certains travaux comme un dé-mâtage ou un dé-quillage réclament non seulement des moyens de manutention particulier mais aussi des possibilités de stockage qui changent des habitudes. Pour l’avoir déjà fait, je peux vous dire que rien n’est impossible mais cela se programme à l’avance.

3 – quel est mon budget pour l’hivernage Si la première question était vitale pour la « survie » du bateau et la seconde pour le succés des travaux, la troisième est celle que la plupart des propriétaires de bateau se posent à un moment ou à un autre car cette ligne budgétaire vient s’ajouter à celle de l’emplacement à quai ou du corps-mort.
Bien que les prix soient proches d’un chantier à l’autre, les prestations proposées peuvent varier. A titre presonnel je n’ai pas eu que des bonnes surprises quand il était question de louer une place à terre en prévision de travaux d’hiver et mon premier hangar faisait eaux de partout ! Je ne me fais plus avoir maintenant quand à l’emplacement de l’hivernage.

le choix du lieu

Maintenant que vous connaissez l’enveloppe financière et la durée que vont prendre les travaux, vient l’autre question qui vous permettra d’arbitrer entre deux lieux disctincts:

4 – qui va faire les travaux ?
Je n’ai jamais consacré assez de temps à cette question au cours des permiers années d’entretien de notre bateau. Ou tout du moins à toutes les conséquence de sa réponse. Car il y a 2 , voir 3 réponses:
– moi, ou
– quelqu’un d’autre, et parfois selon de degrés d’urgence ou les difficultés rencontrées,
– moi et quelqu’un d’autre
Dans le second cas le plus simple reste de trouver l’emplacement proche de la zone de navigation. Nous y reviendrons dans la partie consacrée à la sous-traitance. Pour les deux autres cas, voici les possibilités qui s’offrent à nous:
– le hangar, une solutions souvent recherchée quand on possède une remorque mais pas de jardin ;-).
– le jardin, la plus simple et la moins onéreuse des solutions, sous réserve que le bateau y rentre !
– le port à flot, la solution évidente quand on a déjà une place à l’année.
– le port à sec, une excellente solution, surtout quand toutes les précédantes sont éliminées.

Je fais les travaux dans un hangar (ou mieux mon garage)

C’est mon cas. Plusieurs mois par an, au cours de l’hiver je mets notre bateau au sec pour le protéger de l’hiver. C’est intéressant pour moi car le nettoyage de printemps prend moins de temps. Pour un bateau au gabarit routier, cela reste une excellente solution. Malheureusement je n’ai pas de garage assez grand pour y stocker mon bateau cependant j’ai trouvé une place 6 mois par an dans un hangar pas trop loin de chez moi pour y travailler durant les w-e d’hivernage et faire les améliorations notées au cours de l’été.

Est-ce que c’est intéressant (€) ? Passé l’achat d’une remorque (2300 €) et l’obtention du permis (400 €), oui. Nous avons déjà eu quelques avaries sur notre bateau. Entre le hangar et la remorque, nous avons fait quelques économies non négligeable tout en pouvant intervenir rapidement sur notre bateau. Il sera long d’amortir la remorque avec les entretiens d’hivernage, en revanche elle sera un arguement supplémentaire négotiable le jour de la revente.

Je fais les travaux dans mon jardin

Parfois le garage n’est pas disponible à cause des vélos, poussettes et autres affaires que l’on y a stocké, quand ce n’est pas une voiture. Ce qui serait logique. Je ne peux pas entretenir mon bateau dans mon jardin car je n’ai pas de jardin. Quand son bateau est sur remorque et que l’on aime bricoler, c’est à mes yeux la meilleure solution. en y consacrant quelques heures par semaines, on peut réellement entretenir un bateau. Deux muscadets on ainsi été J’ai quelques amis qui entretiennent un bateau dans leur jardin, voici quelques trucs:
– protégez votre bateau des intempéries soit en le bâchant ou mieux en installant une tente ou un barnum;
– installez votre bateau dans un coin de votre jardin facile d’accés. Cependant éviter la vue depuis le salon ou la cuisine, votre conjoint(e) pourrait ne pas aimer une fois le printemps revenu.

Je fais les travaux dans un port à flot

15 % (environ) des bateaux en France ont une place à flot dans une capitainerie. Pour diverses raisons (taille, budget, disponibilité), ces bateaux peuvent rester à l’eau à longueur d’année, ce qui n’est pas souhaitable pour la coque car des algues finissent par se développer sur la couche d’antifouling. Et ces algues il faut les retier.

Quand on aime son bateau ou que son budget est serré, ce sont quelques centaines d’euros que l’on économise en faisant ce travail soi-même. Quand vous sortez votre bateau pour la zone de carénage du port, réservez plus que la durée d’un w-e. laissez à votre coque le temps de sécher après une année passée dans l’eau et utiliser un testeur d’humidité pour en mesurer son taux sur les coques en bois ou en polyester. Prenez donc votre temps pour faire votre traitement antifouling et restez quinze jours à 3 semaines au sec. Vous avez ainsi plus de temps pour remplacer les anodes quelques vannes de coques un peu vieilles par exemple. Des capitaineries mettent en place des solutions mixte stockage à terre et place à flot. Je trouve cette solution trés intéressante car elle libère des emplacements pour des places à flot tout en permettant à un bateau et son propriétaire de naviguer et de faire un entretien au sec.

Je fais les travaux dans un port à sec (ou sur parking du club)

A la différence de la zone de carénage d’un port à flot, votre bateau est à sec pour quelques mois. Cela vous donne le temps de travailler sur la coque. Le port à sec est retenu car les possibilités de stockage pour les grosses unités sont limitées. A l’image du bateau entretenu dans un jardin ou dans un port, vous pouvez être amené à protéger votre bateau en prévision de certains travaux.
Comme pour le port à flot, le port à sec peut vous permettre d’accéder facilement aux professionnels du nautisme et avoir une aide in-estimable en cas de difficultés. Renseignez-vous auprés du gérant sur la nature des travaux autorisés. Parfois le sablage, la peinture ou un nettoyage au Karcher ne sont pas autorisé pour des raisons qui semblent – évidentes mais ce serait dommage de les découvrir une fois votre bateau calé.

Sous-traiter l’entretien

Il n’est pas toujours possible de faire ses travaux soi-même:
– pas le temps;
– le bateau est (trés) loin du domicile;
– ni compétence ni appétance pour le faire;
La meilleure solution est donc de sous-traiter les travaux, donc de les faire faire. Comme pour le port à flot, l’idéale est qu’il reste prés de votre zone de navigation et si vous êtes un grand voyageur, vous pouvez passer d’une zone de navigation à une autre en changeant fréquemment de port à sec.
Il est utile pour les propriétaires que nous sommes de pouvoir accéder facilement à ce port à sec. On doit aussi y trouver la compétence nécessaire pour l’entretien de notre bateau en prévision de la prochaine période de navigation.

Nos conseils

  • Restez propre, pour vous et pour l’environement. Pour entretenir un bateau, nous employons une grande quantité de produits ayant des impacts trés différents sur l’environnement. Faites attention aux déchets entrainés par ces opérations d’entretien. En préparant un peu un chaniter, on peut facilement collecter ses déchets à la fin. Et n’oubliez pas les recommandations en matière de protection personnel, elles sont inscrites sur les emballages des produits que nous utilisons.
  • Ne négligez pas l’entre-aide. S’il fallait mettre en équation le choix d’un lieu de stockage, ce facteur serait le plus difficile à ajuster. Certains professionnels donnent facilement le petit conseil qui vous fera gagner un temps précieux lors de la réparation de ferrure de safran par exemple. Dans ce monde de passionné, les belles surprises sont réelles. Quant à moi, mon chantier est proche de notre domicile ainsi je propose à mes amis des heures de travaux contre des heures de navigation, et cela fonctionne plutôt bien.

Nous vous souhaitons de belles navigation, l’équipe de mynoteboat

Leave a comment

Sign in to post your comment or sign-up if you don't have any account.