des instruments classiques pour préparer sa navigation – source Shutterstock

Nous sommes parfois sollicité pour les derniers préparatifs avant d’appareiller. Nous avons donc dressé une liste des point que nous contrôllons systématiquement avant de partir. Celà demande en tout une dizaine de minutes, un peu plus si c’est la première sortie de l’année. En voici les grandes lignes en commençant par l’étude de la zone de navigation, que l’on peut faire à la maison, et en continuant par le bateau lorsque l’on arrive au port.

Quelques conseils avant d’appareiller

La zone de navigation

connaître la zone de navigation:

  • zones interdites à la navigation
  • les dangers isolés
  • les chenaux et les voies d’accés
  • réviser la signalisation maritime

connaître les marées et les courants:

  • prévoir les heures de sortie et de retour
  • durée de la navigation

Remarque : cette connaissance est moins vitale pour la méditerranée, donc méfiez-vous si vous rejoignez l’Atlantique ou la manche après quelques navigation dans le sud est de la France.

connaître la météo

  • 1 – étudier la météo pour la sortie:
    • – le vent en force et direction et les prévision à venir
    • – l’ensoleillement pour la journée
    • – la mer et son état pour la sortie à venir.
  • 2 – Au cours de ma sortie, je surveille la météo car il y a parfois un écart entre les prévisions de la veille et celle que l’on rencontre. Cette remarque est valable dans les deux sens: elle peut être meilleure comme plus mauvaise.

Notre conseil : il faut bien connaître sa zone de navigation. Je discute avec les habitués du coin pour connaîtres les pièges: que ce soit les cailloux mal identifés sur une carte ou des phénomènes thérmiques locaux par exemple. Internet m’aide aussi dans mes recherches avec les forums ou les applications tel que plan ou google earth pour mieux connaître les fonds.

le bateau

contrôle de l’état de la coque

  • 1 – inspection extérieur:
    • – pneumatique: les boudins sont gonflé
    • – voilier: les haubans sont tendu
    • – tous les bateaux: absence de trou dans la coque, de déformation…
  • 2 – inspection intérieure: il ne faut pas qu’il y ait de l’eau dans les fonds.

contrôle de la batterie

  • la batterie est en bon état
  • la tension est bonne
  • la batterie est saisie sur son chassis
  • les connections sont bien vissées

contrôle du moteur

  • 1 – contrôler les niveaux de carburant et d’huile;
    • Remarque : attention ne pas oublier de mélanger huile/carburant si votre moteur n’a pas de réservoir à huile intégré
  • 2 – contrôler l’état de l’hélice;
  • 3 – contrôler la fixation de l’hélice;
  • 4 – disposer la réfrigération du moteur;
  • 5 – vérfier que les aspirations d’eau de mer ne sont pas bouchées (vase, algue, etc.) et pour les moteurs « in-board » les vannes de coques doivent être ouvertes.

démarrer le moteur

  • vérfier que les aspirations d’eau de mer ne sont pas bouchées (vase, algue, etc.) et pour les moteurs « in-board » les vannes de coques doivent être ouvertes;
  • démarrer le moteur;
  • contrôle du bon fonctionnement du circuit de réfrigération: l’eau doit retourner à la mer soit par la buse sous le bloc moteur pour les hors-bord soit par le collecteur d’échappement pour les autres;
  • contrôle de la température de l’eau de réfrigération au bout de 5′(minutes). L’eau doit être tiède, faire ce test en douceur pour ne pas vous brûler !

Notre conseil : faites une vérification de votre bateau avant de partir, que vous ayez gardé votre bateau dans votre jardin ou confié à un chantier pour l’hiver. Si vous louez un bateau pour la journée, nous vous invitons à faire les mêmes contrôles.

Remarque : Je préfère retarder l’heure de départ plutôt que d’appareiller avec un bateau qui fonctionne mal.

la sécurité et le confort

  • matériel de sécurité à bord et en bon état pour toute la zone de navigation;
  • réserve d’eau et de nourriture;
  • emporter quelques vétements pour se protéger du soleil, de la pluie ou du froid ainsi que de la crême solaire;
  • dans le doute, emporter aussi des médicaments contre le mal de mer.

avant de partir:
prévenir un ami ou la capitainerie de votre sortie et de votre heure prévue de retour.

en rentrant:
prévenir la capitainerie que le bateau est à quai et que tout va bien;
ranger et nettoyer le bateau, penser à vider l’eau des fonds.

Notre conseil : je ne fais plus l’impasse sur la sécurité. Dorénavant nous portons la brassière sur notre bateau. Les derniers modèles sont beaucoup plus confortable que les modèles rigides orange des années 90. Il en va de même pour le coupe-circuit du moteur: je le mets à mon poignée, pas à celle des gaz.

Nous vous souhaitons de belles navigations.

Leave a comment

Sign in to post your comment or sign-up if you don't have any account.