Il existe une quantité de nom de bateaux, quel nom choisir ? (source shutterstock)

(re)nommer un bateau

En remplissant le fiche plaisance en vue de l’immatriculation de notre bateau, j’ai vu que je pouvais lui attribuer un nom alors j’en ai profité. Mais quel nom donner et surtout ai-je le droit de renommer un bateau ? Faisons un rapide tour des habitudes dans ce domaine.

Un nom pour un bateau

A la différences des chiens par exemple, il n’y a pas d’attribution de lettre en fonction de l’année. Il est donc possible de donner à son bateau le nom que l’on veut. Et dans ce domaine, les idées ne manquent pas et il suffit de se promener sur les pontons d’un port de plaisance pour s’en rendre compte. Un bateau a la plus part du temps un prénom féminin et confirme ainsi la tradition britannique assimilant un bateau à une femme.
Un nom m’a toujours plus amusé que les autres: IPECA – « (…) est utilisée en médecine allopathique pour des préparations magistrales aux propriétés vomitives ». (source Doctissimo). Ce nom est un programme à lui tout seul.
Récemment nous avons acheté un bateau pour l’utiliser comme support de notre projet. C’est la raison pour laquelle nous l’avons appelé mynoteboat.
Ainsi donner ou changer le nom d’un bateau permet:
– de lui offrir une nouvelle vie. En particulier si cette dernière s’est terminée sur un terre-plein, loin de l’eau et a duré quelques années. Ce nouveau nom sera une nouvelle chance pour votre nouveau bateau.
– d’avoir un bateau en confromité avec son programme de navigation, bref vous l’approprier.

Comment changer le nom d’un bateau ?

Sur un plan administratif, la démarche est simple il suffit de le préciser sur la fiche plaisance et de la transmettre à la DTTM.
Pour tous, y compris les croyants, les superstitieux, il reste encore quelque démarches à entreprendre:
– faire disparaître toutes traces de l’ancien nom – sur la coque comme sur les bouées, dans les documents conservés à bord, etc.
– inscrire le nouveau nom et son immatriculation sur la coque, les brassières, le radeau, etc.
– préparer une cérémonie festive.

Cérémonie festive

S’attirer les bonnes grâces de Dieu ou celles d’une divinité (Neptune ou Poséidon – suivant que vous avez étudié le latin ou le grec au collège) pour son bateau et ses occupants lors d’un cérémonie qui sera suivie d’un baptême dans le cas d’un bateau neuf.

cérémonie catholique

Dans ce cas précis, le mieux reste de contacter le curé de votre paroisse ou de l’accoster lors d’une cérémonie de Pardon de la mer. Il vous faudra une marraine à cette occasion et il faut faire très attention à votre choix car ce titre lui donne le droit de naviguer gratuitement et quand elle veut. Cela est valable pour la plaisance, la pêche comme pour le commerce.

cérémonie payenne

Qu’il soit question de macoui, de serpent ou de sillage, en coupant ce dernier pendant le cérémonie de changement de nom, vous offrez à votre bateau une nouvelle vie. C’est la raison pour laquelle vous couperez deux fois le sillage en faisant un « 8 ». La première boucle symbolise la fin de sa première vie, le seconde figure sa (re)naissance, début d’une vie certainement turbulente dans le jardin de Neptune, à l’image d’un nourrisson. C’est pourquoi il vaut mieux s’attirer les bonnes grâces de la divinité des flots et ainsi assurer les premiers « pas » de votre « jeune » bateau.
la formule d’usage m’a été transmises par un ami Marc R, marin renommé que j’ai bien connu quand je naviguais en Méditerranée:
« Neptune, dieu de la mer et des flots, nous te saluons. »
– commencer la première boucle en partant vers bâbord.
« En ce jour particulier, nous changeons le nom de notre bateau. – nom du bateau, ex:GLLOQ – a eu une vie de bateau bien remplie, nous vous remettons tout les instants qu’il a vécu, bon ou mauvais.« 
Ici vous pouvez continuer sur le passé du bateau et de ses propriétaires.
– Couper le sillage puis partir vers tribord:
« Neptune, nous vous présentons – nouveau nom, ex:Thalassanté – soyez bienveillant à son encontre et à l’encontre de son équipage. Que ses navigations soient belles et douces et que vos flots l’amènent toujours à bon port. »
– couper une seconde fois le sillage.
A partir de ce moment, votre bateau porte son nouveau nom, et vous pouvez en profiter pour boire un verre – de champagne par exemple – pour marquer ce jour de fête.

Nous vous souhaitons de belles navigations, l’équipe de mynoteboat.

Leave a comment

Sign in to post your comment or sign-up if you don't have any account.