Immatriculer son bateau

My noteboat immatricule son bateau

L’été dernier, pour démontrer le bien-fondé de My noteboat, nous avons entrepris d’acheter un bateau qui correspond à ce qui se vend le plus sur le marché français: une coque rigide avec un moteur hors-bord.  A cet époque, un ami en avait un dans son garage. Alors, dans un immense moment de générosité, nous l’avons acheté. « Et là, c’est le drame » !
Evidemment nous avions discuté du bateau, de son état et des papiers.  Certes, ils étaient au nom de l’ancien propriétaire et avec un acte de vente partiellement vierge pour le nouvel acquéreur. Mais n’écoutant que mon coeur, je tope dans la main en lui permettant d’encaisser le chèque une fois les papiers à mon nom.

Un bateau volé

Quelques jours plus tard je pars au bureau de la DTTM (les Affaires Maritimes) avec le dossier complet pour devenir le nouveau propriétaire de ce magnifique open.  Une fois installé dans le bureau, la responsable des immatriculations prend les éléments, et avec la carte de navigation dans une main,  pianote sur son clavier de l’autre puis me dit: « il y a un problème, c’est un bateau volé ! »
Je suis abasourdi. Cet ami aurait-il voulu m’arnaquer ?
Je demande quelques explications et m’apprête à quitter le bureau avec mon dossier et les papiers du bateau quand elle me répond que, le bateau étant déclaré volé, elle doit remettre les papiers à la Gendarmerie.  Et voilà comment perdre en quelques minutes le beurre et l’argent du beurre.  Il ne manquerait plus que je me fasse arrêté par la maréchaussée pour recel de bien volé.

Un été dans l’angoisse…

Une fois dehors, je pianote sur mon portable les coordonnées de mon « meilleur » ami pour lui expliquer la mauvaise blague qu’il m’a faite.
A la troisième sonnerie, je tombe sur son répondeur.  Durant tout l’été, je ne serai pas en mesure de le joindre au téléphone.  Mon entourage s’amuse de notre histoire et se moque en me demandant si je n’aurai pas payé avec des bitcoins.
A la rentrée scolaire, mon « ami » me contacte, s’excuse de ne pas avoir répondu pendant l’été. Une maladie l’a maintenu au lit et son téléphone a pris des bains.
Comme le chèque n’est toujours pas encaissé, je lui rappelle que notre accord tient toujours mais que j’attends dorénavant d’avoir les papiers en mains propres et à mon nom.  Tout au long de l’automne, il a renoué contact avec l’ancien propriétaire, contacté la Gendarmerie et la DTTM, a fait un déplacement à Paris, etc…
Aujourd’hui l’affaire est en bonne voie.  je peux récupérer le bateau pour les besoins de My noteboat et enfin pouvoir naviguer avec.

Conclusions de notre aventure

Toute cette mésaventure pour vous rappeler quelques éléments importants si vous envisagez d’acheter un bateau prochainement:
– bien vous assurer que le vendeur est le propriétaire du bateau;
– faites toujours immatriculer votre bateau, même si sa navigation et le puissance moteur ne l’exigent pas.  Il est enregistré par l’administration et la trace d’immatriculation reste visible sur la coque !
– méfiez-vous quand même des amis et des coups de coeur 😉

Nous vous souhaitons de belles navigation, l’équipe de mynoteboat.

Leave a comment

Sign in to post your comment or sign-up if you don't have any account.